L'Ostéopathie

L'ostéopathie est une médecine manuelle qui a pour objectif de rendre à chaque structure du corps sa liberté de mouvement idéale. Elle s’applique donc à tous les systèmes qui composent l’organisme de l’animal : l’appareil musculo-squelettique, la sphère viscérale, ou encore les systèmes nerveux, circulatoire et lymphatique,… 

Elle est ainsi une approche hollistique, c’est à dire globale, qui tient compte de l’interrelation de toutes les cellules entre elles. Elle met en avant la nécessité du bon fonctionnement de chacune d’elle pour maintenir ou retrouver la santé. Les manipulations réalisées encouragent la capacité naturelle de l'organisme à s'auto-guérir.

L’ostéopathe peut rétablir l’équilibre du corps de différentes façons, il dispose de plusieurs techniques (structurelles, tissulaires, fluidiques, énergétiques, crâniennes,…). Quelle que soit la voie d’abord qu’il choisit, il cherche à proposer au corps un mode de fonctionnement sans l’imposer, sans contrainte, dans le respect du patient et à l’écoute de ses tissus.

C’est une approche de première intention, aussi bien préventive que curative, qui s’adresse à toutes les espèces animales et à tous les âges.

L’ostéopathie est une médecine qui dispose d’une grande boîte à outils.

Plusieurs courants ostéopathiques se sont développés et ont donné naissance à des techniques parfois très différentes.

 

Selon le motif de consultation et les symptômes que présente l’animal, le thérapeute choisira avec vous la technique la plus appropriée. Au cabinet, nous avons choisi de nous former plus spécifiquement aux techniques douces, qui ne surprennent pas l’animal et qui peuvent agir autant sur son corps en tant que structure, que sur son corps mental.

Ostéopathie Structurelle

Les techniques myo-fasciales relèvent aussi de l’ostéopathie structurelle. L’ostéopathe mobilise les os et articulations selon une direction qui permet de relâcher les muscles et de libérer les surfaces articulaires bloquées.

C’est une technique douce et progressive qui ne surprend pas l’animal. Il existe aussi le TOG (pour Traitement Ostéopathique Global) qui consiste en plusieurs rotations dans un certain rythme au niveau des articulations afin d’en améliorer l’amplitude de mouvement.

Parmi les différentes approches, l’ostéopathie structurelle est souvent la plus connue par les patients et les propriétaires d’animaux.

Elle est primordiale en effet car elle s’intéresse à la charpente corporelle : les os, les articulations et les muscles.

Cependant, au cabinet OAK, nous sommes persuadés qu’elle ne se suffit pas à elle seule et qu’elle doit être généralement associée aux autres approches, notamment viscérale, crânio-sacrée et somato-émotionnelle, afin de pérenniser les effets du traitement.

 

La technique phare dans ce registre est le thrust, un mouvement rapide, dirigé par l’ostéopathe, au niveau d’une articulation, parfois accompagné d’un bruit articulaire caractéristique (le « cracking »).

 

Sur les petits animaux comme les chiens ou les chats, au cabinet, nous avons fait le choix de ne pas utiliser cette technique

Ostéopathie Viscérale

L’ostéopathie viscérale fait partie de nos techniques de choix lors des consultations. Votre animal sera forcément contrôlé au niveau de ses organes et traité si cela s’avérait nécessaire.

 

L’ostéopathe effectue une écoute et une palpation légère des cavités thoraciques et abdominales pour sentir les tensions au niveau des organes et de leurs attaches.

 

En effet, le foie, l’estomac, les poumons… toutes ces structures sont reliés par des systèmes ligamentaires au squelette.

Ainsi, une vertèbre en dysfonction peut venir perturber les organes avec qui elle possède des liens spécifiques et, inversement, un organe affaibli dans son mouvement ou dans sa fonction peut restreindre la mobilité d’une vertèbre à laquelle il est relié.

 

Les techniques utilisées en viscéral par nos thérapeutes sont douces et indolores, l’ostéopathe « démêle » progressivement les tensions accumulées par l’organe et dans son voisinage. Il veille à ce que le corps dispose de tous les éléments nécessaires au maintien de l’homéostasie et au bon fonctionnement viscéral.

Ostéopathie Crânienne

et Crânio-Sacrée

L'ostéopathie crânienne est une approche de l'ostéopathie qui a été développée entre le début et le milieu des années 1900 par William Garner Sutherland.

Ce dernier a mis en évidence les mouvements infimes des os du crâne et la circulation du liquide céphalo-rachidien (LCR), théorie déjà évoquée par le Dr Andrew Taylor Still, fondateur de l’Ostéopathie, en 1874.

Cette hypothèse est connue sous le nom de Mécanisme Respiratoire Primaire (MRP), et fait allusion à un mouvement infime, perceptible par l’ostéopathe du crâne au sacrum, qui s’étend via les fascias à l’ensemble du corps.

 

L'approche crânienne est employée pour différents troubles chez le bébé comme l'adulte, et est transposable à l’animal, nous l’apprécions notamment dans les dysfonctions telles que :

• Les troubles digestifs

• Les troubles respiratoires

• Les douleurs articulaires (cou, dos, bassin, mâchoire)

• Les troubles ORL (otites, acouphènes...)

• Les troubles neurologiques (headshaking, épilepsie…)

• Troubles du sommeil

Anxiété

• Régulation hormonale

Le traitement a pour objectif de rééquilibrer les forces hydrauliques du système crânio-sacré et de libérer le crâne de ses restrictions de mobilité.

Technique globale par excellence, le champ d’action des ostéopathies crânienne et crânio-sacrée est très large. Au cabinet, votre animal est systématiquement contrôlé et traité au besoin sur les sphères crânienne et sacrées.

Ostéopathie Fluidique

C’est une technique très douce et non douloureuse, comme toutes les techniques utilisées au cabinet.

Elle permet de poser un constat énergétique de perturbations fluidiques.

 

Les corrections proposées permettent au corps de retrouver ses capacités d’adaptabilité.

Le MRP (Mouvement Respiratoire Primaire) décrit précédemment est présent dans tout le corps.

Son analyse permet d’établir le constat « fluidique » d’un organisme.

 

Il s’agit d’une écoute active où le thérapeute pose des questions au corps à tester.

On y recherchera les mouvements de chaque partie du corps, unité fonctionnelle, os, muscles, organes et viscères.

 

La rectification sera dans l’accompagnement d’un ou des mouvements manquants, avec une pression très légère, d’environ 5 grammes (« tel un papillon se posant sur une fleur » , M-R Poyet).

 

Une des approches fluidiques pratiquées au cabinet s’appelle la réflexologie crânio-sacrée. A mi-chemin entre une pratique énergétique et ostéopathique, elle permet un constat des perturbations fluidiques de l’organisme. Elle lève les verrous mis en place par le corps suite à un stress physique, émotionnel ou mental, afin de lui proposer un nouveau mode de fonctionnement.

Fasciathérapie

Pour rééquilibrer le corps de l’animal, l’ostéopathe utilise fréquemment les fascias.

 

Les fascias sont des membranes de tissus conjonctif flexible et très résistantes contenant des fibres de collagène, qui se trouvent partout dans le corps. Ils ont un rôle de protection et relient toutes les structures entre elles.

 

Les fascias peuvent être superficiels (juste sous la peau), profonds (enveloppent chaque muscle individuellement et des groupes de muscles entre eux formant des loges), viscéraux (enveloppent l’organe lui-même et constituent leur moyen de suspension et d’attaches).

 

Les fascias ont des noms différents selon leur localisation, mais ne forment en fait qu’un seul et même tissu, a l’image d’une grande toile d’araignée qui irait se loger dans tous les coins et recoins du corps.

 

Ces membranes, légèrement contractiles, constituent de véritables lignes de force permettant au corps de se stabiliser, se mettre en équilibre, de transmettre les forces des tensions mécaniques externes ou émises par les mouvements musculaires d’une partie à l’autre du corps.

 

De plus, ils contiennent des terminaisons nerveuses sensitives leur conférant une capacité de proprioception (renseigne le corps sur sa position dans l’espace).

 

L’ostéopathe, en palpant les fascias, ou en mobilisant les organes pour évaluer la qualité de leurs attaches, va pouvoir déterminer les zones de tensions les plus importantes, les schémas de compensation mis en place par le corps, et ainsi libérer les restrictions de mobilité de part ces fascias.

 

C’est une technique que nous utilisons quasiment de façon systématique au cabinet, car elle est douce, progressive et produit de grands effets sur le système musculo-squelettique.

Ostéopathie Tissulaire

C’est Pierre Tricot qui est à l’origine de cette approche ostéopathique.

L’ostéopathie tissulaire est une technique d’ostéopathie douce qui part du principe que le corps est conscient « A corps vivant, corps conscient », et qu’il faut donc communiquer avec lui pour l’aborder.

 

Les tissus gardent en mémoire les traces de chocs, traumatisme, mauvaise posture sous forme de rétention, le but en ostéopathie tissulaire est donc de remettre le système corporel en communication avant tout début de soin, puis de libérer les zones de restriction/rétention par une palpation fine du corps et enfin de terminer par une remise en équilibre globale du corps.

 

Le praticien se syntonise avec ses mains à chaque tissu en restriction de mobilité pour en dérouler des cycles et libérer les rétentions piégées dedans selon les paramètres suivants :

« Présence Attention Intention » « Densité Tension Vitesse ».

 

Au cabinet, nous utilisons cette technique dans des cas précis. Elle ne nécessite pas de placements de main particuliers, alors elle est particulièrement indiquée chez les animaux peureux, qui craignent le contact, chez les chats par exemple. Nous l’apprécions aussi dans les cas plus compliqués, lorsque plusieurs pathologies coexistent et qu’il faut apporter du confort à l’animal en prenant grand soin des systèmes vitaux. C’est une technique très respectueuse des tissus.

Ostéopathie Énergétique

L’ostéopathie énergétique s’adresse aux différents courants d’énergie qui parcourent la surface du corps et forment sa « bulle énergétique ».

 

Elle s’adresse au corps éthérique qui correspond à l’énergie circulante dans les méridiens selon les principes de la médecine chinoise.

 

Elle s’adresse également au corps émotionnel qui comme son nom l’indique, contient les différentes émotions qui peuvent s’engrammer dans le corps physique et être à l’origine de certains déséquilibres.

 

Enfin, elle s’adresse au corps mental, siège des pensées de l’individu, mais aussi de son instinct, de ses habitudes.

 

Au cabinet, nous utilisons l’ostéopathie énergétique particulièrement lorsque le propriétaire de l’animal nous rapporte certains troubles émotionnels qui se traduisent par des comportements d’agitation, d’inquiétude, d’agressivité, de dépression

Par cette approche, l’ostéopathe recherche l’organe ou le tissu qui porte ce stress émotionnel et libère le passage de l’énergie. Les techniques utilisées pour les rééquilibrages sont manuelles et s’appuient sur les notions de Médecine Traditionnelle Chinoise.

Ostéopathie Tenségritive

La Tenségrité représente la faculté d’une structure à se stabiliser par des jeux de forces et de compressions. Très connue en architecture (Pont de Tacoma), elle est depuis peu abordée en ostéopathie et nous permet de visualiser les tissus mous comme un réseau d’élastiques qui sous-tendent les tissus rigides du corps.

 

Nous traitons ainsi le corps comme une unité dont les parties se répondent et entrent en résonnance, le traitement gagne alors en efficacité. Plusieurs techniques découlent de cette approche tenségritive, et nous les utilisons systématiquement sur votre animal lors des consultations.

 

Parmi elles : la Force de Traction Médullaire : vous savez combien nous aimons cette technique, qui nous permet de libérer efficacement les tensions au niveau de la moelle épinière.

Voyons les vertèbres et la moelle épinière comme un collier de perle, que se passe-t-il lorsque le fil est trop court pour un nombre de perles bien défini ? Le fil se tend au maximum. C’est lorsque cette traction est excessive que les troubles apparaissent : accentuation des courbures de la colonne vertébrale, modification de la biomécanique de l’animal, apparition de scoliose ou hernie discale.

 

L’ostéopathie permet d’agir sur cette FTM lorsqu’elle est anormalement élevée. Un suivi des animaux en croissance est donc fortement recommandé, et plus particulièrement dans les races dites à risques pour les défauts d’aplombs ou les dysplasies.

Secrétariat au 

  • Facebook - White Circle
  • Blanc Icône Instagram

32 route de Pont Audemer 
Espace René Poulingue 

27260 Epaignes